fbpx
Livraison gratuite en France Métropolitaine & Belgique
Caballero • Yamaha SR 125 '88

C’est cette très bonne base Honda SR 125 de 1988, avec son monocylindre 4 temps facile et fiable qu’on a choisi pour ce nouveau projet Scrambler. Absolument tout le faisceau électrique, la partie cycle et mécanique ont été retravaillés pour sortir ce croisé Yamaha x Caballero du garage Oibro Motorcyles.

Le cadre a simple berceau intégralement repeint a dû être réhaussé pour voir sa ligne de l’époque laisser place à une moto dans l’air du temps. Monté en 3R17 « CST 45N » devant et 3.25R16 Heidenau derrière ce scrambler citadin une hauteur agréable pour affronter les trottoirs les plus tenaces et se laisser emportée dans les chemins plus sauvages.

oilbro-motorcycles-studio-ze-GAUCHE

Le réservoir Caballero de Fantic des années 70 chiné en bourse d’échange reste dans son jus. Sa peinture étant d’origine, il devient la pièce principale de ce scrambler. L’illusion est au rendez-vous, le réservoir estampillé CABALLERO attire les regards et bon nombres d’anciens connaisseurs nous racontent leurs histoires de Fantic Caballero de la belle époque au coin d’une rue. 

oilbro-motorcycles-studio-ze-DROIT

Le rayonnage d’origine ajoute un charme supplémentaire à ce projet. Les freins deux freins à tambours restaurés ont permis de retrouver leurs petites performances.

L’ensemble du poste de pilotage reste très épuré avec un guidon noir, les poignées et le Switch Larry rendent l’ensemble simple et efficace de quoi rendre jalouse les préparations les plus travaillées du parking. 

L’équilibre et la ligne du projet deviennent évidentes au moment de la pose des rehausses sur les deux amortisseurs arrière de 78 mm de débattement. La délocalisation du contacteur à clés à proximité de l’amortisseur droit a aussi permis de libérer le poste et le rendre aussi minimaliste que possible.

oilbro-motorcycles-studio-ze-CALE-PIED2

La suspension et la position du conducteur restent idéales pour un usage quotidien. Les cales pieds robustes d’inspiration motocross rendent la conduite encore plus appréciable car ils renvoient un sentiment de sécurité, contrairement aux cales pieds d’origine, qui étaient mous et un peu fatigués. Ceux-là sont fermes et donnent envie de se lever à chaque dos d’âne !

La simplicité du poste de pilote est une marque reconnaissable de Oibro Motorcycles depuis ses débuts. Le rétroviseur reste simple et discret tout comme l’ensemble des commandes, et le câblage électrique est entièrement intégré dans le guidon et dans le cadre de la moto pour un rendu très épuré.

Le raccourcissement du câble de compteur de vitesse fut l’une des complexités invisibles de la réalisation du projet. On ne voulait rien de superflu : guidon, phare, commodo et basta ! On a donc raccourci tout ça pour l’installer un peu plus bas, mais toujours visible en un coup d’œil.

Dans cette lignée, les feux arrière et clignotants ont été intégrés à la boucle arrière et la totalité du câblage électrique a été installé sous la selle, le tout bien protégé par une plaque de protection découpée sur mesure qui fait son travail les jours de pluie.

La mécanique d’origine de cette Yamaha SR 125 de 1988 reste très fiable après plusieurs années. Il n’a fallu qu’une pochette de joints neuf, un nouvel embrayage renforcé et une restauration complète du carburateur pour la ressusciter. Il ne reste plus qu’à appuyer sur le bouton du démarreur démarrer la bête !

oilbro-motorcycles-studio-ze-CAB

🏁

Merci à Benoit Guerry et au STUDIO ZE pour les clichés !

One Reply to “The Caballero : Yamaha SR 125 ready for a street ride”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison gratuite en France Métropolitaine & Belgique
I speak
and my currency is

Panier